Profil écrivaine

Photo : Peggy Sastre

Peggy Sastre

Peggy Sastre est une journaliste scientifique, auteure, traductrice et blogueuse. Après des études de philosophie, elle collabore à divers titres de presse.
Elle commence sa carrière d'essayiste avec deux ouvrages co-écrits avec Charles Muller et travaille également comme traductrice pour plusieurs maisons d'édition dont Harper Collins. En tant que journaliste, chroniqueuse et traductrice, elle collabore à divers titres de presse comme l'hebdomadaire "Le Point" où elle est aussi éditorialiste.
En 2009, elle publie Ex utero : Pour en finir avec le féminisme. Elle y reprend l'idée développée dans Tota mulier ex utero (publié sous le pseudonyme de Peggy Smaïer) que "les femmes ne feront rien dans la vie tant qu’elles auront un utérus" et forme le concept d'"évoféminisme". Elle est proche des féministes "hédonistes" ou "pro-sexe" et opposées au courant abolitionniste (réclamant l'interdiction drastique de la prostitution).
Entre 2011 à 2016, elle est chroniqueuse invitée du Plus, le site participatif du "Nouvel Observateur". En 2015, elle publie La domination masculine n'existe pas.
Après deux ouvrages démontrant l’absurdité d’un féminisme refusant la science, dont Comment l'amour empoisonne les femmes (2018), elle sort un essai, La haine orpheline (2020).
Elle fonde ses travaux principalement sur une lecture biologique et évolutionniste des questions sexuelles et de genres.

@nikitakarachoi

Bibliographie
sélective
La haine orpheline : Comprendre la nature de nos conflits pour rester serein dans un monde en colère

Nous sommes à l'âge de la colère. La formule vient de l'intellectuel indien Pankaj Mishra et beaucoup de nos contemporains partagent ses idées : nous serions au bord d'une « guerre civile mondiale » parce qu'on se rendrait compte que la modernité n'a pas tenu ses promesses. Je partage le constat de Mishra sur le caractère pour le moins tendu de notre époque, mais mon diagnostic est aux antipodes : si nous sommes aujourd'hui aussi à cran, ce n'est pas parce que notre civilisation issue des Lumières n'a pas tenu ses promesses. Au contraire, c'est qu'elles se sont tellement bien réalisées que nous ne savons plus à quoi pourrait ressembler des épreuves proprement existentielles. [...] Deux questions animent ce livre : - Pourquoi avons-nous le conflit si facile, l'hostilité si séduisante, l'affrontement si confortable ? - Pourquoi tant de gens semblent incapables d'exister s'ils ne s'imaginent pas avoir des ennemis à anéantir ? Son programme est celui d'un « pacifisme appliqué » : plonger au plus profond de notre nature conflictuelle grâce aux apports des sciences comportementales darwiniennes.

Essai|2020
Editeur : Anne Carrière

La domination masculine n'existe pas

L'homme (avec un petit h et un pénis de taille variable) est une pourriture : c'est lui qui vole, viole, tape, tue, refuse de laver ses slips et préférerait crever plutôt que de vivre dans un monde où des bonniches ont le droit de devenir PDG. Voici la " version officielle " de notre histoire. L'histoire humaine est, dit-on, l'histoire d'une domination masculine, faite par et pour des hommes prêts à tout pour tenir les faibles femmes à leur botte. Sauf que cette histoire est fausse. Du moins en partie. Si les hommes ont le pouvoir, c'est parce que les femmes l'ont bien voulu, tout au long des 99,98 % de l'histoire de notre espèce. [...] En décortiquant les principaux territoires de la " domination masculine " – les inégalités scolaires et professionnelles, le harcèlement, les violences familiales et conjugales, le viol et les violences sexuelles, la culture de l'honneur, l'agressivité, la guerre et le terrorisme –, cet ouvrage non seulement les éclaire d'une lumière radicalement nouvelle dans notre paysage intellectuel, mais il permet surtout de mieux les comprendre et de les expliquer, quitte à risquer de saisir, au passage, que les femmes ne s'en sortent vraiment pas si mal...

Essai|2015
Editeur : Anne Carrière

Ex utero : Pour en finir avec le féminisme

Et si les femmes étaient au fond les premières responsables des injustices dont elles sont encore victimes ? Et si le désir d'enfant dans un couple et la grossesse étaient nos principaux adversaires ? Et si, pour. changer réellement les choses, il fallait avant tout s'atteler à connaître l'histoire de l'évolution féminine, son inscription dans les gènes, dans les corps et dans les comportements ? Telles sont quelques unes des nombreuses questions que pose Ex utero de Peggy Sastre où se côtoient, dans un mélange pour le moins détonnant, biologie, philosophie et mythologie, mais aussi pornographie, sado-masochisme, libertinage et prostitution. Un regard absolument neuf sur des questions où les préjugés ont la dent dure et où la science a tôt fait d'être vue en ennemie. Un texte d'une rare intelligence qui incitera toutes les femmes qui ne se reconnaissent ni dans le "vous" complaisant de certains hommes ni dans le "nous" censeur et moralisateur du discours féministe officiel, à dépasser ce que leur sexe a fait d'elles pour peut-être, enfin, en finir avec le féminisme.

Essai|2009
Editeur : La Musardine

Nous contacter
 

Association Des Mots et des Elles
24 rue Simone de Beauvoir
 
17000 La Rochelle - France

07 61 24 42 06
Où et quand ?
Samedi 19 mars 2022
10h00 - 18h00
 
Dimanche 20 mars 2022
9h30 - 17h30
 
Salle de l'Oratoire
6 rue Albert 1er
17000 La Rochelle - France