Profil écrivaine

Photo : Belinda Cannone

Belinda Cannone

Romancière et essayiste, je réfléchis depuis des années à la question du désir et à celle du féminisme.
Constatant que, dans ses formes passionnelles, le désir charnel n’avait guère changé au fil des siècles, j’ai voulu comprendre ce qui s’était vraiment transformé dans nos manières et nos raisons de former couple. Or, on ne peut faire l’histoire du couple et celle de l’amour sans envisager leur lien avec la situation des femmes, et les inflexions décisives que leur a apportées le féminisme depuis le XXe siècle.


Bibliographie
sélective
Petit éloge de l'embrassement

« Lorsque dans la milonga (ainsi nomme-t-on le bal de tango) les danseurs se rejoignent sur le parquet, leurs bras se lèvent doucement et ils s'enlacent - ils se prennent dans les bras, ils s'embrassent, étymologiquement. D'où le terme argentin, adopté par les Français : l'abrazo. La main gauche de la femme se place sur le haut du bras de l'homme ou sur son omoplate, ou bien encore passe par-dessus son épaule, tandis que celui-ci, glissant sa main droite par en dessous, la pose sur le dos de sa partenaire. De l'autre côté, leurs mains se tiennent en l'air, paume contre paume. Dès qu'on entre dans l'abrazo, on devine, à son corps, sa tenue, sa prise, on devine quelque chose de son partenaire. »
Dans ce texte sensuel, Belinda Cannone déploie, à partir de la danse, une superbe poétique du lien et de la relation. Une poétique qu'elle condense en un mot aux mille échos : l'embrassement.

Essai|2021
Editeur : Gallimard

Le nouveau nom de l'amour

De nos jours, le couple serait en crise, et le mariage en déclin. Cette crise serait due au capitalisme, à l’hypersexualisation de la société, à Internet ou à l’on ne sait quelle incapacité de la jeunesse à s’engager.
Pour comprendre ce que sont devenus l’amour, le couple et le désir, Belinda Cannone retrace les métamorphoses du sentiment amoureux. L’histoire du mariage nous apprend ainsi que l’union « pour toujours » est une invention chrétienne, que le mariage d’amour émerge à la fin du XVIIIe siècle, et que ce sont les révolutions du XXe siècle qui ont érigé le désir en ingrédient indispensable de la réussite du couple.
Cette révolution ne va pas sans problème : l’amour, en se transformant, peut durer une vie, alors que le désir est plus fugace. Dès lors, pourquoi continuer à vivre dans un couple où le désir s’est dissipé ? En effet, nous tendons à présent à former au cours de nos vies des couples successifs, non pérennes. Mais si ce problème n’en était pas un ? S’il s’agissait simplement d’une profonde mutation du couple, qui n’est pas pire – voire qui est meilleure, plus riche – que les versions antérieures du couple ?

Essai|2020
Editeur : Stock

La tentation de Pénélope

Après tant d'années de progrès, on nous dit aujourd'hui que les femmes seraient d'une tout autre nature que les hommes, qu'elles penseraient autrement, qu'elles sentiraient différemment, parce qu'elles portent des enfants. Regrettable régression sur le chemin de l'égalité. Résistons à la tentation de Pénélope qui défaisait au soir ce que chaque jour elle avait tissé ! [...] Livre d'optimisme parce que demain nous réserve bien des surprises et que l'égalité est en marche, inexorable, si nous ne la ralentissons pas nous-mêmes. Livre d'engagement parce que, traquant les représentations qui nuisent à l'émancipation, il déploie quelques profondes convictions sur le désir et sur la liberté.

Essai|2019
Editeur : Pocket

Petit éloge du désir

« Un jour que tu devais rejoindre un amant désiré (tu te trouvais sur une île), pour passer quarante-huit heures avec lui, le temps a été si mauvais qu’aucun bateau ne partait. Tu peux mobiliser des ressources insoupçonnées lorsque ton désir est menacé par les circonstances : tu as réussi aussitôt à trouver un petit avion privé pour franchir la mer qui vous séparait. Le pilote amateur, enchanté d'avoir une raison de voler, ne t’a réclamé que le prix de l’essence. Ce souvenir te ravit toujours : tu te reconnais bien dans cette extrême et soudaine efficacité qui te permet de trouver un avion pour ton désir. »

Essai|2013
Editeur : Gallimard

L'écriture du désir

« Il me semble qu'on n'a pas assez dit comment l'activité d'écrire s'enracine dans le désir, parce qu'elle en est une manifestation essentielle. Parce que le désir, élan des forces de vie, parcelle de l'énergie cosmique, se concentre particulièrement dans le désir sensuel et dans l'amour, s'y donne à voir dans son aspect le plus concentré, le plus beau, cet essai ne cessera plus d'entrelacer la narration du désir qui meut l'écrivain à des réflexions sur le désir érotique dont il a parfois à écrire. Il essaiera de dire le désir de connaître que les romans manifestent, et qui nourrit la lecture. Ce qui compose l'étrange et sinueux tracé de la littérature et de notre existence. »

Essai|2000
Editeur : Calmann-Lévy

Nous contacter
 

Association Des Mots et des Elles
24 rue Simone de Beauvoir
 
17000 La Rochelle - France

07 61 24 42 06
Où et quand ?
Samedi 19 mars 2022
10h00 - 18h00
 
Dimanche 20 mars 2022
9h30 - 17h30
 
Salle de l'Oratoire
6 rue Albert 1er
17000 La Rochelle - France